Latest News

LES 5 MALADIES CARDIOVASCULAIRES LES PLUS RÉPANDUES

No comments

Après avoir constitué la première cause de mortalité, les maladies cardiovasculaires sont aujourd’hui devancées par les cancers. Elles n’en restent pas moins une priorité de santé publique. A travers le monde, le nombre de décès imputables aux maladies cardiovasculaires ne cesse d’augmenter.

maladies cardiovasculaires les plus courantes

Les maladies cardiovasculaires sont aujourd’hui la 2e cause de mortalité dans le monde. De l’insuffisance cardiaque, aux AVC, en passant par le terrible infarctus, les maladies cardiovasculaires sont nombreuses et sont toutes redoutables. A travers cet article, découvrez les 5 principaux ennemis de votre cœur.

L’INFARCTUS : Lorsqu’on parle d’infarctus, on fait généralement référence à l’infarctus du myocarde. Il survient habituellement lorsqu’une artère du cœur se retrouve bouchée par un caillot, bloquant ainsi la circulation du sang. Dans la plupart des cas, l’infarctus est précédé de douleurs thoraciques brutales et intenses, souvent accompagnés d’essoufflement et de transpiration.

Si l’obturation de l’artère est de courte durée, le cœur est généralement victime d’une angine de poitrine. Néanmoins, un infarctus peut toucher n’importe quel organe vascularisé du corps, dès lors que la circulation artérielle qui nourrit les cellules de cet organe est interrompue.

L’ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL ou AVC: Il fait partie des maladies cardiovasculaires les plus meurtrières au monde. Son impact est global car il touche tout type de population partout dans le monde. L’AVC correspond à un arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau. La plupart du temps, cela est dû soit à un caillot dans une artère cérébrale (AVC ischémiques), soit à une hémorragie cérébrale causée par la rupture d’un vaisseau sanguin (AVC hémorragiques). L’accident vasculaire peut survenir sans prévenir, mais certains signes précurseurs sont visibles, à savoir : des maux de tête brutaux et violents, une paralysie partielle et temporaire, une difficulté à parler, une cécité temporaire

Connaître l’AVC, ses chiffres, ses effets et ses signes permet d’agir en prévention et de savoir réagir dès les premiers symptômes.

L’INSUFFISANCE CARDIAQUE : Lorsque le cœur n’est plus capable d’assurer un débit cardiaque suffisant pour couvrir les besoins énergétiques de l’organisme, on parle d’insuffisance cardiaque. Elle peut être due soit à une perte de contractilité du muscle cardiaque, soit à une perte de dilatation des cavités cardiaques. Evoluant dans l’indifférence la plus totale, les symptômes ne sont pas toujours évidents. Mais à cause de l’incapacité du cœur à alimenter efficacement certains organes (comme les reins et le cerveau), certains symptômes comme l’essoufflement, la fatigue, des jambes enflées, un rythme cardiaque rapide peuvent survenir.

LES CARDIOMYOPATHIES : Il s’agit d’une maladie héréditaire ou acquise du muscle cardiaque qui regroupe plusieurs maladies différentes, dont le point commun est d’atteindre et d’affaiblir le muscle cardiaque. Le dysfonctionnement de ce muscle entrave alors la fonction de pompe à sang du cœur vers le reste du corps, et qui se caractérise par une difficulté pour le cœur à faire circuler le sang dans l’organisme.

Tout comme l’insuffisance cardiaque, les symptômes peuvent ne pas apparaitre. Toutefois, et bien qu’ils ne soient pas intrinsèquement liés à cette maladie, certains de ces symptômes cumulés peuvent représenter une première alerte : fatigue, malaises, palpitations, essoufflements, ballonnement, enflement des jambes.

LA FIBRILLATION AURICULAIRE : Il s’agit d’un trouble du rythme cardiaque caractérisé par des battements non synchronisés des cavités supérieures (oreillettes) et inférieures (ventricules) du cœur. Cela entraîne une quasi-absence des contractions auriculaires et, en conséquence, une contraction irrégulière des ventricules.

Etant asymptomatique, peuvent néanmoins survenir des palpitations, l’essoufflement et de la fatigue. En une décennie, les connaissances sur cette maladie ont évolué de façon majeure. Ces progrès ont donné naissance à une nouvelle vision de ce trouble du rythme et à de nouvelles approches thérapeutiques grâce à l’utilisation de techniques d’ablation. Cette approche thérapeutique consiste à supprimer le foyer à l’origine de l’arythmie, en montant une sonde au niveau du cœur par les vaisseaux.

Toutes ces 5 maladies cardiovasculaires, mêmes celles qui n’ont pas été citées dans cet articles, ont des moyens de préventions et des facteurs quasi-communs. Il convient à tout un chacun de modifier son comportement pour garder son cœur en bonne santé.

Source : Doctissimo

Auteur : Naomi Ibrahim

Akoma SantéLES 5 MALADIES CARDIOVASCULAIRES LES PLUS RÉPANDUES

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *